Armées.com
 

Armées.com

 

© TebNad - Fotolia.com

© kmit - Fotolia.com

   
Ce site n'est pas un site officiel  

Accueil     Recherche historique aviateur Elisabethville     Rapports d'évasion     Articles     Les armées du monde

 

Lieutenant Richard Haymond - matricule O-812258
 

Le Lieutenant Richard Haymond était copilote à bord du B-26 Marauder B-55-MA - 42-96120 qui s'est écrasé le 24 juin 1944 après le bombardement du pont ferroviaire de Sartrouville / Maisons-Laffitte. Il nous fait le récit de ce vol fatidique:

 

« 17h18 : 39 B-26 décollaient pour attaquer l’objectif. Trente-six des avions furent chargés de deux bombes de 2000 livres (soit 960 kg) d'attaque générale. Trois avions furent désignés comme avant-garde pour jeter des bandes d'aluminium afin de troubler les batteries aériennes du sol.
 
Les 36 B-26 furent divisés en 6 groupes de 6. Trois groupes furent en formation 1 et trois en formation 2. Les vols furent dispersés entre 11.000 pieds et 12.500 pieds d'altitude (soit environ 3350m et 3810m). Le « Holy Moses » (1) fut assigné comme chef de file du second groupe de la formation 1 volant à 11.840 pieds (3600m).

Le décollage et les formations des groupes se firent et la route vers la cible fut sans évènement. Le temps était beau et sans tir antiaérien sur la route. Lorsque nous commençâmes le bombardement, la DCA devint plus forte et le capitaine Gatewood me donna les commandes parce qu'il voulait prendre des photos de l’intense feu d'éclats noirs des canons. Juste avant de lâcher les bombes, nous primes quelques coups sur l’avion et le capitaine Gatewood reprit de nouveau les commandes. Quelques secondes après le largage des bombes, l'altimètre fut endommagé et nous piquâmes hors de la formation pendant que le groupe s'éloignait de l’objectif. Le capitaine Gatewood retrouva habilement le contrôle de l’appareil cependant nous eûmes à supporter des dégâts aux moteurs et conduites de carburant et fûmes incapables de maintenir notre altitude.

Dans les quelques minutes après avoir quitté la zone de l'objectif, le capitaine Gatewood donna l'ordre de sauter. Nous perdîmes rapidement de l'altitude. Selon les rapports des témoignages nous abandonnâmes le « Holy Moses » a peu près à 19h15 dans les parages de Flexanville" Tous les membres de l'équipage sautèrent et le « Holy Moses » fut condamné à s'écraser et bruler toute la nuit, une fin bien triste pour un avion en bon état et très sûr. (2)
 
Je sautais à une très basse altitude et dans le court moment où je flottais vers la terre, j'entendis des coups de feu tirés dans les environs.
 
En l'occurrence, je sus que les allemands tiraient sur nos membres d'équipage, J'atterris sur le sommet d'un petit tertre dans un champ ouvert et décidais de rester où j'étais un moment. Cependant, dans les quelques minutes qui suivirent les allemands étaient dans le champ et me faisaient prisonnier.' Le Capitaine Gatewood sauta a une altitude extrêmement basse et en raison de la configuration du terrain ne fut pas remarqué par les allemands. Avec l'aide de la résistance française il fut capable d'échapper aux allemands et gagna la Suisse (3). Tous les autres membres de l'équipage furent encerclés aussitôt après avoir touché le sol.
 
Apres nous fûmes conduits à Paris et ensuite été mis dans des trains avec d'autres prisonniers pour le centre d'interrogation (4) de Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Je n'ai jamais rencontré de français »

Témoignage de Richard Haymond, Colonel USAF (retraite) venu à Sartrouville en 1995. Transmis par Josselyne Lejeune-Pichon

(1) Il s'agissait en réalité du "Mama Liz". Le "Holy Moses" était l'avion habituellement utilisé par Gatewood et son équipage mais ce jour-là, ils ont volé à bord du "Mama Liz"
(2) Le lieu exact du crash est la maison forestière située dans le bois le long de la RD 11 - commune de Goupillères. La commune de Flexanville est située plus bas.
(3) En réalité, Le Cap
itaine Gatewood s'est échappé par l'Espagne; voir son rapport d'évasion
(4) dit aussi Oberussel

 

 
 

 

 

 

 

Accueil     Les armées du monde     Rapports d'évasion     Articles     Recherche historique     Contact     Liens externes
     Conditions générales     Politique de confidentialité

Home     Historical Research POW     Evasion Reports     Contact     External Links     Terms and Conditions     Privacy Policy


Copyright © 2010-2011 http://www.armées.com, Tous droits réservés, All Rights Reserved